Quand on ne cuisine pas de cookies, on les utilise en ligne pour mieux vous servir ! - When we don't bake cookies, we use them online to provide you with the best possible experience !

OK

<< RETOUR AU SOMMAIRE DU BLOG

Lunéammel et les 24 portes

Détail du calendrier de l'Avent Affaires pâtissières

Il y a de cela longtemps, bien longtemps, dans une petite maison au bord d’une rivière, vivait un homme appelé Lunéammel.

Lunéammel était un rêveur, un de ces hommes qui ont toujours envie de faire plaisir, de rendre les gens heureux. Son métier était à son image. Il fabriquait douceurs et délices pour le palais.

Pour fabriquer toutes ces bonnes choses, il était aidé de lutins malicieux sortis tout droit d’un tableau.

Jamais au nord, au sud, à l’est, à l’ouest, dans le ciel ou dans les entrailles de la terre on n’avait goûté gâteaux, chocolats, entremets aussi doux, aussi suaves, aussi magiques que ceux préparés par Lunéammel. Partout on parlait de la petite affaire au bord de la rivière et des merveilles que chaque jour il créait.

On en parlait tellement que cela finit par arriver aux oreilles du sorcier Ratissier. Ratissier était un homme méchant, acariâtre, toujours à essayer de faire du mal, mais Ratissier était aussi un homme qui, depuis la nuit des temps, créait d’extraordinaires pâtisseries que tous dans le monde s’arrachaient.

Seulement, cette année-là, alors que le froid s’installait doucement et que l’année touchait à sa fin, personne ne lui avait encore commandé une seule pâtisserie. Les gens préféraient passer par Lunéammel, son sourire et ses lutins !

Furieux du succès de la petite affaire au bord de la rivière, Ratissier décida de punir Lunéammel.

Une nuit, il se glissa doucement dans la maison de Lunéammel, kidnappa les lutins et détruisit l’atelier, le plongeant dans les ténèbres.

Lorsque Lunéammel se réveilla, il fut dévasté. Que faire sans les lutins et comment combattre ces ténèbres qui ne quittaient pas l’atelier ?

Rempli de chagrin, Lunéammel marcha le long de la rivière à la recherche d’indices. C’est alors qu’il vit sur une souche, une vieille femme, assise, toute frissonnante. Lunéammel retourna vite chez lui et revint avec un thé chaud qu’il offrit, sans rien dire à la vieille. Quand elle eut fini le thé, la vieille se tourna vers lui :

- Merci Lunéammel pour ta gentillesse, je sens ta tristesse, dis-moi, comment puis-je t’aider ?

Lunéammel raconta à la vieille la disparition des lutins et les ténèbres.

- Ne cherche pas, expliqua la vieille, c’est un mauvais tour de Ratissier. Mais rien n’est perdu, ton courage et ta gentillesse vont te sauver.

Tu dois te rendre voir la fée gardienne de la fontaine.

Pour y aller tu marcheras 6 jours vers l’est puis 6 jours vers le nord, 6 jours vers le sud et 6 jours vers l’ouest. Tu arriveras alors devant une grotte avec 24 portes successives. Pour les passer il te suffira de répéter la formule : « Par Pâtissière la grande affaire, porte ouvre-toi ! » La porte alors s’ouvrira. Surtout, ne la laisse pas, prends-la avec toi, prends avec toi les 24 portes sinon jamais tu ne ressortiras.

Une fois les 24 portes passées tu arriveras devant la fontaine gardée par la fée. Tu demanderas à celle-ci de te donner  Péruvia et Caramellis. Emballe-les soigneusement.  Lorsqu’elle te les aura donnés, tu repartiras. N’oublie pas les 24 portes ! Ramène le tout chez toi et avec tout ça crée un petit moment d’émotion. Si ta création est digne de la fée, sans que tu ne fasses quoique ce soit, les lutins reviendront et les ténèbres disparaîtront.

Détail du calendrier de l'Avent Affaires pâtissières illustré par Nathalie Virot

A peine ces mots dits, la vieille disparut.

Lunéammel se prépara et se mit en route.

Il marcha 6 jours vers l’est puis 6 jours vers le nord, 6 jours vers le sud et enfin 6 jours vers l’ouest. Au bout de 24 jours, il arriva enfin devant la grotte.

La première porte l’attendait : « Par Pâtissière la grande affaire, porte ouvre-toi ! » Et la porte s’ouvrit ! Elle s’ouvrit et en moins de temps qu’il faut pour le dire, elle rétrécit, rétrécit, rétrécit jusqu’à ce que Lunéammel s’en saisisse et la glisse dans son sac.

Il passa ainsi 24 portes et arriva devant la fée et la fontaine. Humblement, il raconta son histoire et demanda à la fée qu’elle lui donne Péruvia et Caramellis. Lunéammel les emballa et les glissa dans son sac avec les portes.

Alors qu’il partait, la fée lui rappela que, s’il voulait retrouver les lutins, il devait absolument créer un petit moment d’émotion avec Péruvia, Caramellis et les portes.

Lunéammel repartit, il marcha 24 jours et arriva enfin chez lui. Son voyage lui avait pris presque 2 mois.

Dans 2 jours le mois de décembre commencera, les enfants et les grands commenceront à préparer Noël, à attendre Noël avec impatience.

Les ténèbres flottaient toujours sur l’atelier aussi se réfugia-t-il dans sa cuisine. Sa cuisine… c’était là qu’un jour, tout avait commencé, c’était une de ses forces. Lunéammel étala les 24 portes sur la table, il sortit Péruvia et Caramellis et réfléchit, il y passa la nuit.

Quand le jour se leva, Lunéammel savait. Sur la table, il avait posé le tableau représentant les lutins.

Sur le tableau, il plaça les 24 portes, il transforma Péruvia et Caramellis en délicieux chocolats et déposa sous chaque porte quelques petits chocolats.

Lunéammel avait trouvé ! 24 portes, 24 jours pour attendre Noël, une porte ouverte chaque jour, une émotion gourmande chaque jour avant Noël. Et, admirant les lutins joyeux du  tableau, une grande émotion le submergea.

A peine le calendrier terminé, le vent se mit à souffler, les arbres à chanter, la rivière à gronder, tous les éléments se déchaînèrent.

Quand le calme revint, les ténèbres disparurent, les lutins sautillèrent devant Lunéammel pour fêter la naissance du  calendrier aux 24 émotions permettant d’attendre Noël.

Le premier calendrier de la petite affaire au bord de la rivière était né.

Détail du calendrier de l'Avent Affaires pâtissières illustré par Nathalie Virot

Conte offert à Affaires pâtissières par Marie-Louise Hansen Guerbas, habitante de Les Olmes. Peinture réalisée par Nathalie Virot, fondatrice de l'école La Petite Académie.

Offre éphémère : votre calendrier OFFERT !

Pour partager le bonheur d'avoir reçu ce conte, Affaires pâtissières émet le code promo MONCALENDRIER qui donne droit à un calendrier de l’Avent offert dès 49€ d’achats, en plus du franco de port. Offre valable en ligne pour la France métropolitaine, du 24/11/2017 au 30/11/2017, dans la limite des stocks disponibles.

Douceurs associées :

Calendrier de l'Avent Affaires pâtissières

Calendrier de l'Avent poétique

Chocolat noir Péruvia 64% pure origine

Chocolat noir Péruvia 64% pure origine

Chocolat de couverture lait caramel 64%

Chocolat lait caramel 34% pur beurre de cacao

Duo de roses des sables Affaires pâtissières

Duo de roses des sables prêtes à cuisiner

<< RETOUR AU SOMMAIRE DU BLOG